Paris - vendredi 21 juillet 2017

Plus d’un Français sur cinq tenté par l’expatriation

Partagez

Drapeaux européens

Un départ à l'étranger est envisagé par 21% des Français en 2014. Les jeunes, en particulier, se disent prêts à tenter l'aventure pour trouver du travail et apprendre à connaître une nouvelle culture. La retraite et une fiscalité plus douce sont mises en avant par les plus âgés.

 

Les Français « se montrent très enthousiastes vis-à-vis de l'expatriation ». Selon un sondage Ipsos réalisé en mars 2014 pour la Banque Transatlantique, plus d'une personne interrogée sur cinq déclare vouloir partir à l'étranger dans un avenir plus ou moins proche. Les jeunes sont les plus enclins à franchir les frontières hexagonales, 43% des 18-24 ans et 35% des 25-34 ans envisageant de s'expatrier. Un élan qui s'explique notamment par l'opportunité de trouver un travail plus facilement qu'en France, mis en avant par 60% des 18-24 ans (40% pour les 25-34 ans), mais également par l'envie de s'ouvrir à d'autres cultures (respectivement 53 et 57%), d'apprendre ou améliorer leur niveau dans une langue étrangère (46 et 43%) et de toucher un salaire plus important qu'en France (38 et 54%).

 

Une meilleure retraite et moins d'impôts

Les étudiants et jeunes actifs ne sont pas les seuls à faire état de leurs velléités de départ puisque 18% des 45-54 ans, 14% des 55-64 ans et 12% des plus de 65 ans font part de leur désir d'expatriation.

Mais alors que les jeunes Français privilégient leur activité professionnelle ainsi que la découverte d'une nouvelle culture, les plus âgés font preuve d'une réflexion plus patrimoniale. « Les 55-64 ans souhaitant s'expatrier le font d'abord pour vivre leur retraite dans un autre pays (95%) mais aussi pour payer moins d'impôts (55%) », analyse l'enquête Ipsos.

Si les problématiques des plus jeunes et des seniors diffèrent, une majorité des candidats au départ envisagent de rester à l'étranger (53%) au moins une année tandis que près d'un tiers de cette population déclare vouloir partir pour toujours. Une installation définitive qui pourrait avoir lieu aux Etats-Unis ou au Canada pour un sondé sur deux (49%), en Australie (37%) mais également sur le Vieux Continent, en Espagne (29%) ou en Suisse et en Grande-Bretagne (27%).

 

Sur l'actualité des expatriés
9 expatriés français sur 10 ont une couverture sociale incomplète
Expatrié : première élection des conseillers consulaires en mai 2014

 
Publicité

articles les plus lus

Interview
Camille Ejzenberg, responsable du marché de la clientèle internationale chez BNP Paribas

  

Camille Ejzenberg

 

 Le statut d'expatrié ne permet pas de conserver l'ensemble des comptes en France 

Réseaux Sociaux

 
Un site du réseau